Suivez nous sur:

Euskara   |   Español   |   English   |   Français

Inicio
Menu

Ville-muraille

L'œuvre du sculpteur de Valencia, Miquel Navarro, se caractérise par sa recherche constante du paysage urbain. Peintre de formation, Navarro créait à ses débuts des images bidimensionnelles aux formes structurelles et architecturales géométriques : des segments de paysage ou des villes imaginaires. En 1972, année de sa première exposition individuelle, Navarro se tourna vers la sculpture et commença à créer, en 1973, la première de ses Villes (Ciudades). Ces installations, placées à même le sol, sans piédestal, sont formées d'une multitude de pièces géométriques dispersées, de différentes dimensions, formes et matières ; d'abord en terre cuite, elles sont faites, depuis 1985, de divers métaux comme le fer, le zinc et l'aluminium, et tracent la topographie fictive de métropoles d'échelle humaine, créant un dialogue entre la sculpture et l'architecture. Les cités en miniature de Navarro s'étendent horizontalement sur tout le sol de la galerie, avec quelques élévations verticales sous forme d'immeubles phalliques d'une hauteur démesurée, presque agressive. Dans leur évocation de la croissance urbaine, les Villes reflètent la propre expérience vécue par l'auteur sur la mutabilité du paysage créé par l'homme : depuis les années 1950, Mislata, son village natal, autrefois entouré de grandes extensions de terres cultivables parsemées de petits centres industriels, a subi une transformation comme conséquence de sa proximité de Valencia.

En 2000, Navarro a été invité à la Biennale de Venise pour participer à une exposition célébrée à la Fondazione Giorgio Cini en même temps que la septième Exposition d'Architecture Internationale, dans laquelle il installa Ville-muraille (Ciudad muralla), qu'il avait commencée cinq ans auparavant. Cette œuvre, aux dimensions déjà considérables à l'époque où elle fut exposée à Venise elle comprenait plus de 1000 pièces fut encore agrandie par l'artiste par la suite pour atteindre sa dimension actuelle, qui se compose de plus de 4 000 éléments. Ville-muraillepeut occuper un espace d'environ 500 mètres carrés (ses dimensions latérales varient suivant l'emplacement) et ses immeubles s'élèvent à 4,5 mètres.

Bien qu’aucun habitant ne soit représenté dans cette œuvre ni dans d’autres Villes de Navarro, la présence humaine y est implicite. L’installation invite non seulement le spectateur à naviguer physiquement dans son espace réel et tout en même temps à se voir projeter dans celui-ci à une échelle imaginaire, mais selon l’artiste, « la ville est [en elle-même] comme un corps avec ses artères — l’élément horizontal — où coule le sang. L’élément vertical, ce sont les murs, les immeubles [...] Le corps humain est formé d’artères, de veines, de fluides, du cœur, du noyau et de l’écorce. Quand on définit une ville, on définit un corps »[1].

Note:

1. Entrevista a Miquel Navarro. Archives du Musée Guggenheim Bilbao, 2004.

Source(s) : 

Petra Joos. « Miquel Navarro », Colección del Museo Guggenheim Bilbao, Bilbao, Musée Guggenheim Bilbao ; Madrid, TF Editores, 2009.

Miquel Navarro

Ville-muraille (Ciudad muralla), 1995–2000

Aluminium et zinc

Dimensions totales variables

Guggenheim Bilbao Museoa

×