Suivez nous sur:

Euskara   |   Español   |   English   |   Français

Inicio
Menu

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation et vous offrir un service plus personnalisé. Si vous poursuivez la navigation, nous considérerons que vous acceptez leur utilisation.
Pour changer la configuration ou obtenir davantage d’information, veuillez consulter notre Politique de cookies.

Siège I

Koldobika Jauregi est né dans la province de Guipúzcoa, Espagne, en 1959. Grâce à la bourse Zabalaga concédée par Eduardo Chillida en 1990, il eut la possibilité d'explorer dans toute sa dimension le domaine de la sculpture. Entre 1996 et 2001, il a été artiste résident dans le musée Insel Hombroich de Düsseldorf. Jauregi cultive dans ses œuvres un art parallèle à la nature de deux manières différentes : d'une part en englobant la nature et la conscience collective dans ses œuvres publiques à grande échelle, et de l'autre, en se valant d'une approche plus personnelle et intime. Cette relation entre ce qui est petit et ce qui est grand, entre ce qui tient dans le creux dans la main et ce qu'on ne peut pas prendre dans ses bras, entre ce qui se réduit à l'échelle la plus minimale et ce qui a des proportions écrasantes, est fondamentale dans l'œuvre de l'artiste. L'expression de cette syntaxe entre le privé et le public transparaît dans l'œuvre de Jauregi depuis le début, depuis le moment où il combina des œuvres en papier et de grandes formes sculpturales gravées.

Siège I (Asedio I), une pièce capitale dans la carrière de Jauregi, est une sculpture en bois dans laquelle cohabitent la formalisation abstraite et la précision thématique. Elle se compose de deux pièces : d'une part, une sculpture indépendante, et de l'autre, un triptyque en relief qui sert de toile de fond à la forme sculptée. Le triptyque représente un paysage abstrait, en noir sur fond bleu. L'artiste a affirmé que cette œuvre est une étude de la poésie de l'abstraction. Sans aucune concession à la couleur ni à la figuration, l'œuvre est délibérément difficile à interpréter. La sculpture se trouve à environ neuf mètres du triptyque. En bois de chêne, elle représente une figure debout, au-dessus de laquelle brille un second élément recouvert d'or.

Jauregi commença à travailler sur Siège I à l'époque où la tension avec l'Iraq était à son paroxysme, avant l'invasion des troupes américaines, le moment d'asphyxie et d'angoisse qui précède l'action. Jauregi cherche la représentation de formes abstraites qui font référence à des éléments de la nature, ainsi qu'un type d'ordre urbain schématisé dans une iconographie de maisons, de ponts et d'arbres qui prétend décrire la cohabitation de l'homme avec la nature, ainsi que le prélude à la fin de l'ordre, la description du moment qui précède le conflit humain, le siège.

Koldobika Jauregi

Siège I (Asedio I), 2003

Bois gravé, sculpté, brûlé et polychromé

Relief, (triptyque) : 310 x 550 cm
Sculpture: 262 x 100 x 100 cm

Guggenheim Bilbao Museoa

×