Suivez nous sur:

Euskara   |   Español   |   English   |   Français

Inicio
Menu

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation et vous offrir un service plus personnalisé. Si vous poursuivez la navigation, nous considérerons que vous acceptez leur utilisation.
Pour changer la configuration ou obtenir davantage d’information, veuillez consulter notre Politique de cookies.

L’art de notre temps. Chefs-d’œuvre des Collections Guggenheim

23 septembre 2014 – 3 mai 2015

Thèmes | Composition 8

|

La couleur est la touche. L'oeil est le marteau. L'âme est le piano aux cordes nombreuses. L'artiste est la main qui, par l'usage convenable de telle ou telle touche, met l'âme humaine en vibration.

Du spirituel dans l’art, Vassily Kandinsky, éd. Denoël, coll. folio / essais, 1989, p. 112
La couleur est la touche. L‟oeil est le marteau. L‟âme est le piano aux cordes nombreuses.
L‟artiste est la main qui, par l‟usage convenable de telle ou telle touche, met l‟âme humaine en vibration.

 

Vassily Kandinsky (1866–1944). Composition 8 (Komposition 8), juillet 1923. Huile sur toile, 140 x 201 cm. Solomon R. Guggenheim Museum, New York, Collection Fondatrice Solomon R. Guggenheim, donation Solomon R. Guggenheim 37.262

Introduction

Né à Moscou en 1866, Kandinsky passe les premières années de son enfance à Odessa. Ses parents lui inculquent un précoce intérêt pour la musique, qui va influencer son œuvre, y compris dans sa façon de montrer ses tableaux, comme autant d'improvisations, d'impressions et de compositions.

En 1895, Kandinsky assiste à une exposition impressionniste où il a l'occasion de contempler le tableau de Monet Meule de foin à Giverny. Il déclarera plus tard : « J'ai appris par le catalogue qu'il s'agissait d'une meule de foin. Et ne pas la reconnaître me fut pénible. Je trouvais également que l'artiste n'avait pas le droit de peindre d'une façon aussi imprécise. Je sentais confusément que l'objet faisait défaut au tableau ». Peu après, Kandinsky, qui avait suivi des études d'avocat, quitte Moscou et s'installe à Munich pour commencer des études artistiques. Kandinsky a participé à plusieurs des mouvements artistiques les plus influents et controversés du XXe siècle, dont le groupe Der Blaue Reiter (Le Cavalier bleu), fondé par lui-même et Franz Marc en 1911. « Le nom nous est venu assis dans un café... Nous aimions tous les deux le bleu : Marc aimait les chevaux, moi les cavaliers. Le nom est ainsi venu tout seul » (Will Grohmann, Wassily Kandinsky: Life and Work. Harry N. Abrams, New York, 1958, p. 78).

Dans ses mémoires, Kandinsky se souvient du jour de 1910 où il a accidentellement découvert l'art non figuratif. Revenu chez lui au coucher du soleil, il fut impressionné en entrant dans son atelier de voir une « peinture d'une beauté indescriptible qui irradiait une lumière intérieure ». Il ne pouvait y discerner que des « formes et des couleurs, sans aucune signification ». Il n'a pas tardé à se rendre compte qu'il s'agissait de l'un de ses propres tableaux posé de côté. Peu après, il commence à travailler sur des peintures qui finiront par être considérées comme les premières œuvre complètement abstraites de l'art moderne : des œuvres qui ne renvoient pas à des objets du monde physique, mais qui puisent leur inspiration et leur titre dans la musique.

En 1912, il publie Du spirituel dans l'art, le premier traité théorique sur l'abstraction, dans lequel il analyse la capacité de la couleur à transmettre les plus intimes réflexions psychologiques et spirituelles de l'artiste. Sa réputation finit par s'établir définitivement aux États-Unis grâce à de nombreuses expositions et à ses relations avec Solomon Guggenheim, qui deviendra l'un de ses plus fervents soutiens.

Au printemps 1929, Solomon et Irene Guggenheim accompagnent dans son voyage en Europe Hilla Rebay, artiste peintre qui deviendra plus tard la première directrice du Guggenheim Museum. Après avoir fait la connaissance de Kandinsky dans son atelier de Dessau (Allemagne), Guggenheim achète Composition, la première des plus de 150 toiles de l'artiste qui entreront dans sa collection.

Kandinsky considérait Composition 8 comme l'apogée de sa production d'après-guerre. Dans cette œuvre, des éléments circulaires, triangulaires et linéaires créent une surface de formes géométriques en interaction entre elles. L'importance des cercles dans cette peinture annonce le rôle de premier plan qu'ils joueront dans de nombreuses toiles postérieures.

Le style abstrait que développe Kandinsky est un reflet des expérimentations artistiques utopiques de l'avant-garde russe. L'accent mis sur les formes géométriques, défendu par des artistes tels que Kazimir Malevitch, visait à créer un langage esthétique universel. Même si Kandinsky adopte quelques-uns des aspects géométriques du Suprématisme et du Constructivisme, sa foi dans le contenu expressif des formes abstraites l'éloigne de ses compatriotes russes. L'œuvre de Kandinsky conjugue l'art des avant-gardes russes avec une abstraction lyrique qui repose sur des éléments de composition dynamiques, évoquant les montagnes, le soleil et l'atmosphère, qui maintiennent la référence au paysage. Ce conflit le conduira à retourner en Allemagne. En 1922, Kandinsky est admis dans le corps professoral du Bauhaus, où il trouvera une atmosphère plus compréhensive. Il y enseignera jusqu'en 1933, date à laquelle le gouvernement nazi ferme le Bauhaus et confisque 57 œuvres de Kandinsky, à l'occasion de la purge visant l'« art dégénéré ».

[Adapté d'un essai de Nancy Spector (Nancy Spector, Guggenheim Museum Collection A to Z. Guggenheim Museum Publications, New York, 2001, p. 387).]

Le titre de ce tableau, Composition 8, suggère une certaine association avec la musique. Demandez à vos élèves d'imaginer qu'ils entendent des sons en provenance de cette image. Quel type de choses pourraient-ils entendre ? Quelle sorte de musique leur suggère Composition 8 ? Suggérez-leur de décrire quelques-unes des caractéristiques qu'aurait cette pièce musicale. Pourquoi ? 

Tandis que les élèves contemplent l'œuvre, faites-leur écouter un choix de morceaux divers de musique enregistrée. Demandez-leur de décider quelle œuvre musicale correspond le mieux à la peinture.

Y a-t-il des aspects de l'œuvre qui semblent faire référence à des choses du monde visible ? Y a-t-il des parties qui semblent complètement inventées par l'artiste ? Ou s'agit-il plutôt d'une combinaison de ces deux univers ? Encouragez les élèves à expliquer leurs impressions.

Demandez-leur de décrire la façon dont Kandinsky utilise la couleur dans cette œuvre. Transmet-il peut-être un état d'esprit, un sentiment, une sensation ou l'idée d'un lieu concret ? Associent-ils cette palette (ou combinaison de couleurs) à un souvenir ou une expérience personnelle ? 

Kandinsky utilise diverses formes, lignes et couleurs pour créer ce tableau. Suggérez à vos élèves d'énumérer les étapes et les outils qu'a pu utiliser l'artiste pour peindre cette toile.

Bien que Kandinsky ait baptisé ce tableau Composition 8, demandez-leur de créer une liste de titres alternatifs qui pourraient convenir à cette peinture.

Composition 8 est le premier tableau de Kandinsky que Solomon R. Guggenheim a acheté pour lancer sa nouvelle collection d'art non objectif. Demandez à vos élèves de se mettre dans la peau de Solomon R. Guggenheim et d'imaginer qu'ils visitent l'atelier de Kandinsky en 1929. À l'époque, cette vision de la peinture était considérée révolutionnaire. Représentez la conversation qui pourrait s'être produite entre Solomon Guggenheim et Kandinsky à l'occasion de cette rencontre historique.

Dans l'auditorium du collège, projetez la diapositive sur la scène, de façon à ce que l'image soit suffisamment grande pour créer un décor. Invitez les élèves à « entrer » dans le tableau et à créer une pièce de théâtre en un seul acte qui représente les évènements décrits. Demandez-leur de choisir une ouverture musicale appropriée comme prélude à leur représentation.

La plupart des gens ont une couleur favorite, mais peu ont une palette de couleurs favorite. Demandez-leur d'expérimenter en créant une palette de cinq ou six couleurs qui selon eux s'accordent de façon harmonieuse. Ils peuvent mélanger ces couleurs à partir de peintures ou utiliser des « écailles de couleurs » achetées dans la droguerie du quartier. Avec quoi associent-ils la palette de couleurs qu'ils ont choisie ? Leur suggère-t-elle une atmosphère ou une émotion concrète ? Maintenant demandez-leur de refaire l'exercice en choisissant une palette qu'ils rejettent spécialement. Demandez-leur d'expliquer quelle est la palette qu'ils ont créée le plus facilement et pourquoi.

Kandinsky pensait que l'art doit exprimer la nature intime des choses, et non leur aspect superficiel. Son œuvre s'efforce de dévoiler cette essence au travers de formes, de lignes et de couleurs. Distribuez à chaque élève quatre petites feuilles de papier à dessin et du matériel de dessin avec des couleurs (des crayons, cires ou cires Cray-pas serviront). Encouragez les élèves à créer des compositions non figuratives qui expriment les mots suivants en utilisant uniquement des lignes, des formes et des couleurs : 

Colère
Solitude
Précision
Épuisement

Montrez les œuvres réalisées et commentez-les. Quelles similitudes et différences y a-t-il entre les différentes façons d'interpréter le même mot de la part des différents élèves ? ¿Quelles sont ces interprétations? Y a-t-il aussi des réponses unanimes ? En regardant le travail des élèves, peut-on tirer des conclusions sur la façon dont les gens répondent à certaines couleurs, formes et lignes ? 

Demandez-leur de créer une peinture non figurative qui transmette l'essence d'un lieu qui leur est familier.

×