Suivez nous sur:

Euskara   |   Español   |   English   |   Français

Inicio
Menu

Salle 103

8 juin 2005 – 4 juin 2006

Par la diversité de sa thématique, de son style, des techniques et matériaux qu'il utilise, Robert Rauschenberg a été considéré comme le précurseur de pratiquement tous les mouvements postérieurs à la Seconde Guerre Mondiale depuis l'expressionnisme abstrait. Lorsqu'il se lance dans l'activité artistique à la fin des années quarante, sa vision de l'art et de la vie comme thème de peinture signifie une remise en question directe de l'esthétique moderne prépondérante. Ses fameux Combines, qu'il confectionne à partir du milieu des années cinquante, marient images et objets du monde réel avec la peinture abstraite, dans une contestation frontale de la distinction sacrée entre peinture et sculpture.

Ces pièces témoignent d'un dialogue permanent entre les techniques, entre le fait main et l'objet trouvé, entre le geste du pinceau et l'image reproduite par des moyens mécaniques. Acquise conjointement par les musées de New York et de Bilbao, Péniche (Barge, 1963) est une pièce monumentale en noir, blanc et gris qui incorpore la plupart des motifs que l'artiste a souvent repris dans ses 79 sérigraphies : l'environnement urbain, les athlètes, l'exploration et les vols dans l'espace, les moyens de transport, ainsi que des motifs tirés de l'histoire de l'art comme Vénus au miroir, de Velázquez.

L'installation consacré à l'art pop américain présente la génération d'artistes américains qui, dans les années soixante, ont refusé la primauté du geste et de l'expression de soi si caractéristique des expressionnistes abstraits. En fondant leur technique, leur style et leur iconographie sur certains aspects de la reproduction massive liée à la société de consommation, les artistes pop se sont inspirés de la publicité, des comics, des panneaux publicitaires, du cinéma, de la télévision, des bandes dessinées et des vitrines. Leurs images, présentées et parfois détournées à travers le prisme de l'humour, l'ingéniosité et l'ironie, peuvent être considérées à la fois comme un hommage et comme une critique de la culture populaire. L'accrochage offre des œuvres de quelques pionniers de ce mouvement comme Jim Dine, Roy Lichtenstein, Claes Oldenburg, James Rosenquist et Andy Warhol.

Claes Oldenburg

Téléphone doux (Soft Pay-Telephone), 1963

Vinyle garni de kapok, monté sur panneau en bois peint

118,2 x 48,3 x 22,8 cm.

Solomon R. Guggenheim Museum, New York
Donation, Ruth et Philip Zierler en souvenir de leur fils décédé, William S. Zierler, 1980

×