Suivez nous sur:

Euskara   |   Español   |   English   |   Français

Inicio
Menu

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation et vous offrir un service plus personnalisé. Si vous poursuivez la navigation, nous considérerons que vous acceptez leur utilisation.
Pour changer la configuration ou obtenir davantage d’information, veuillez consulter notre Politique de cookies.

Biographie de Yves Klein

Voir œuvres de la collection

Nice, 1928

1928
Naissance le 28 avril à Nice. Ses parents, Fred Klein et Marie Raymond, sont artistes.
1947
Il commence à pratiquer le judo dans une école où il rencontre Claude Pascal et Armand Fernández, « Arman ». Il réalise sa première composition musicale abstraite, Symphonie Monoton-Silence, sur laquelle il continuera à travailler pendant plusieurs années.
1949
Réalisation de ses premières peintures monochromes.
1951
Il aborde pour la première fois l'idée des sources d'eau et de feu.
1952
Il étudie le japonais à l'École Nationale des Langues Orientales de Paris et se rend au Japon pour continuer ses cours de judo et étudier la philosophie zen.
1954
Voyage à Madrid, comme nouveau directeur de la Fédération Espagnole de Judo, où il présente ses peintures monochromes. Il publie deux éditions sur ses monochromes, dont une signée sous le pseudonyme de « Haguenault ».
1955
Il s'installe définitivement à Paris. Première exposition publique, Yves : Peintures, au Club des Solitaires, dans les salons privés de la maison d'édition parisienne Éditions Lacoste. Son œuvre Expression de l'univers de la couleur mine orange est refusée au Salon des Réalités Nouvelles de Paris.
1956
La galerie Colette Allendy accueille l'exposition Yves, Proposition Monochromes à Paris.
1957
Il commence sa « période bleue ». Première exposition monochrome bleue, Proposte monocrome, epoca blu, présentée à la Galleria Apollinaire de Milan. Exposition à la Galerie Iris Clert et à la Galerie Colette Allendy, toutes deux à Paris. Pour l'inauguration à la Galerie Iris Clert, Klein présente sa Sculpture aérostatique en lâchant dans le ciel de Paris 1 001 ballons bleus.
1958
Réception d'une commande pour décorer le hall du Théâtre de l'Opéra de Gelsenkirchen, en Allemagne. Sa célèbre exposition Le vide est présentée à la Galerie Iris Clert. Il commence à employer des modèles nues comme « pinceaux vivants » dans ses Antropométries.
1959
Nouvelle exposition à la Galerie Iris Clert. Il publie Le dépassement de la problématique de l'art.
1960
Présentation des Antropométries de la « période bleue » à la Galerie Internationale d'Art Contemporain de Paris. Il expose également au Städtisches Museum Schloß Morsbroick de Leverkusen, en Allemagne, et à la Galerie Rive Droite de Paris. Il crée ses premières Cosmogonies. Il fait breveter la couleur I.K.B. (Bleu Klein International) et fonde l'International Klein Bureau. Il fonde, aux côtés du critique d'art Pierre Restany, le mouvement Nouveau Réalisme. Réalisation, avec Harry Shunk, de Salto al vacío depuis un mur de la rue Gentil Bernard. La présentation se fait sous forme de documentaire photographique où Klein saute dans le vide du deuxième étage de cette rue. Participation à la deuxième édition du Festival d'Art d'Avant Garde.
1961
Il crée les esquisses de Fire Fountain. Le Museum Haus Lange de Krefeld, en Allemagne, réalise une exposition rétrospective consacrée à son œuvre. Il expose pour la première fois à titre individuel aux États-Unis, à la Leo Castelli Gallery de New York. Il expose aussi à la Virginia Dwan Gallery de Los Angeles et à la Galleria Apollinaire, de Milan. Rédaction du Manifieste de l'Hôtel Chelsea.
1962
Réalisation d'une performance au Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris. Participation à l'exposition Antagonismes: L'objet, présentée au Musée des Arts Décoratifs de Paris. Il est victime de deux arrêts cardiaques en mai. Le 6 juin, il meurt d'un troisième infarctus.
×