Suivez nous sur:

Euskara   |   Español   |   English   |   Français

Inicio
Menu

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation et vous offrir un service plus personnalisé. Si vous poursuivez la navigation, nous considérerons que vous acceptez leur utilisation. Pour changer la configuration ou obtenir davantage d’information, veuillez consulter notre Politique de cookies.

Biographie de Jeff Koons

Voir œuvres de la collection

York, Pennsylvanie, 1955

1955
Naissance à York (Pennsylvanie), fils d’Henry et de Gloria Koons. Sa sœur, Karen, est son aînée de trois ans. Son père possède un magasin de décoration et auprès de lui il développe son sens esthétique.
1960
Ses parents encouragent sa créativité et l’inscrivent à des classes de dessin.
1963
Koons peint des copies de chefs-d’œuvre anciens que son père expose dans son magasin et vend à ses clients.
1972-74
Il rentre au Maryland Institute College of Art de Baltimore, où il s’intéresse à l’art byzantin et à l’art populaire américain. Il peint des scènes et des paysages d’inspiration surréaliste. Un jour, Koons appelle Salvador Dali à l’hôtel Saint Regis et parvient à passer un jour avec lui à New York.
1975
Il s’installe à Chicago, où il poursuit ses études à l’école de l’Art Institute of Chicago, et assiste aux cours de Jim Nutt et d’Ed Paschke, dont il devient un grand ami.
1976-77
Après son diplôme au MICA (Maryland Institute College of Art), il s’installe à New York où il se lie aux membres de la scène musicale du centre-ville (Patti Smith, Talking Heads).
1977
Par le biais de David Salle et de Julian Schnabel, il fait la connaissance de la galeriste Mary Boone, qui s’intéresse à son travail. Dans son appartement de l’East 4th Street, il commence à réaliser ses premières sculptures avec des ballons gonflables et des miroirs.
Il travaille au guichet des Amis du Museum of Modern Art (MoMA) où il recueille adhésions et contributions.
1978
Il entreprend sa série d’Objets gonflables (Inflatables) et, une année plus tard, sa série Avant le nouveau (Pre-New).
1980
Première exposition, The New, à la vitrine sur la rue Fourteenth Street du New Museum of Contemporary Art de New York, avec trois pièces composées d’aspirateurs éclairés par des tubes fluorescents accompagnés d’une boîte lumineuse avec le titre de l’exposition et de la série.
1985
Premier accrochage individuel à New York à l’International with Monument Gallery, où il montre les pièces qu’il a réalisées de sa série Équilibre (Equilibrium), qui sont aussi présentées cette même année à la Feature Gallery de Chicago. Dans cette série se trouve le fameux Aquarium avec deux ballons émergés à 50 % (Two Ball 50/50 Tank), dans lequel deux ballons de basket flottent dans l’eau de vitrines. Pour en résoudre les difficultés techniques, il s’est adressé au prix Nobel de Physique Richard P. Feynman.
1986
À sa seconde exposition individuelle organisée à l’International with Monument Gallery de New York, il présente des pièces de la série Luxe et déchéance (Luxury and Degradation), dans laquelle il analyse la mobilité sociale et de classe. Immédiatement après, il crée la série Statuaire (Statuary), où figure son iconique Lapin (Rabbit). Koons montre ces pièces avec un groupe d’artistes Neo-Geo à la galerie d’Ileana Sonnabend, où il présente pour la première fois au public Lapin (Rabbit). Koons est représenté pendant plus de 20 ans par la Sonnabend Gallery (hormis une courte période de temps vers la moitié des années quatre-vingt-dix).
1987
Le Whitney Museum of American Art incorpore son Aquarium avec un ballon en parfait équilibre (série Spalding Dr. JK 241) [One Ball Total Equilibrium Tank (Spalding Dr. JK 241 Séries)] à sa biennale. La Saatchi Collection de Londres présente le travail de quelques jeunes créateurs américains à l’exposition baptisée New York Art Now, pour laquelle Lapin est choisi comme illustration de couverture du catalogue. À la demande du commissaire du Skulptur Projekte de Munich, Kasper König, Koons réalise la sculpture Colporteur (Kiepenkerl).
1988
Les œuvres appartenant à la série suivante de Koons, Banalité (Banality), dont la sculpture Michael Jackson et Bubbles (Michael Jackson and Bubbles), sont exposées simultanément à la galerie Ileana Sonnabend de New York, à la galerie Donald Young de Chicago et la galerie Max Hetzler de Cologne. Koons annonce ces expositions avec une campagne publicitaire dont il est le protagoniste et qui implique quatre revues d’art.
Le Museum of Contemporary Art de Chicago consacre une exposition à son œuvre.
1989
Il expose à la Rotterdamse Kunststiftung.
À l’occasion de l’accrochage Image of the World, organisé par le musée Whitney, Koons crée un panneau publicitaire annonçant un film imaginaire où il apparaît en compagnie de l’actrice porno Illona Staller, « Cicciolina ». Cette image est affichée en plein Broadway à New York. Bien que ce film n’ait jamais été tourné, le projet est à l’origine de sa série suivante Fabriqué au paradis (Made in Heaven).
1990
PIl participe à la XLIVe Biennale de Venise avec les premières œuvres de la série de peintures et de sculptures Fabriqué au paradis (Made in Heaven).
1991
La série Fabriqué au paradis (Made in Heaven) complète, peintures et sculptures en porcelaine comprises, est présentée à la galerie Ileana Sonnabend de New York et à la galerie Max Hetzler de Cologne.
Il se marie à Budapest avec Illona Staller.
1992
Le San Francisco Museum of Modern Art et le Stedelijk Museum d’Amsterdam réalisent deux rétrospectives de l’œuvre de Koons. Pendant la Dokumenta, Koons installe Puppy, la recréation florale de douze mètres de haut d’un chien de la race West Highland White Terrier, en face du château d’Arolsen à Hesse (Allemagne).
Il publie le The Jeff Koons Handbook.
1993
Il s’engage dans la série Célébration (Celebration), inspirée d’évènements mémorables et des fêtes qui se produisent tout le long de l’année et pour laquelle il a recours à des méthodes de production à grande échelle. Koons et Ilona Staller se séparent en 1994. La bataille légale pour la garde de leur fils après leur divorce le marque profondément.
1997-98
Première exposition individuelle à Paris à la galerie Jérôme de Noirmont.
Le Musée Guggenheim Bilbao achète Puppy et l’installe en permanence sur le parvis du musée à l’occasion de son inauguration.
1999
Il expose à la galerie Ileana Sonnabend de New York et au Deste Foundation Centre for Contemporary Art d’Athènes.
Les longs délais de production de la série Célébration (Celebration) poussent Koons à entreprendre la série Amusant (Easyfun), qui incorpore des peintures et des sculptures murales réfléchissantes. Ces créations nouvelles sont montrées à galerie Sonnabend.
2000
Il crée sa série de peintures Amusant-Éthéré (Easyfun-Ethereal) qu’il expose au Deutsche Guggenheim de Berlin.
Il installe la sculpture florale Cheval a bascule scindé (Split-Rocker) au Palais des Papes à Avignon (France). Une autre version de Puppy est temporairement exposée au Rockefeller Center de New York. Le Berliner Zeitung lui décerne le BZ-Kulturpreis à Berlin.
2001
Exposition à la Kunsthaus Bregenz (Autriche) et à la galerie Gagosian de Los Angeles. Sa série Amusant-Éthéré (Easyfun-Ethereal) est présentée au Musée Guggenheim-Bilbao et l’année suivante au Solomon R. Guggenheim Museum de New York. Le président français Jacques Chirac nomme Koons chevalier de la Légion d’honneur et il est décoré par Jean-Jacques Aillagon, président du Centre Pompidou à Paris.
2002
Il entreprend la série Popeye, qui marque son retour aux readymades et aux objets gonflables.
Un accrochage de ses photographies et de son œuvre graphique est organisé à la Kunsthaus Bielefeld de Bielefeld (Allemagne). Il participe à la XXVe Biennale de São Paulo avec sa série Amusant-Éthéré (Easyfun-Ethereal).
Il reçoit la Skowhegan Medal for Sculpture, décernée par la Skowhegan School of Painting and Sculpture (Maine). Il est nommé docteur honoris causa par le Corcoran College of Art and Design de Washington D. C. Il épouse Justine Wheeler.
2003
Il expose pour la première fois dans un musée italien, au musée archéologique national de Naples. Son œuvre figure dans l’exposition De Jasper Johns à Jeff Koons. Quatre décennies d’art des collections Broad, au Musée Guggenheim Bilbao. Il présente les premières toiles et sculptures achevées de la série Popeye lors d’une exposition individuelle à la galerie Sonnabend de New York.
2004
Il expose à la galerie Max Hetzler de Berlin. Une rétrospective de son travail montrée à l’Astrup Fearnley Museet for Moderne Kunst d’Oslo (Norvège) est ensuite présentée au Helsingin taidemuseo à Helsinki, Finlande.
Démarrage de sa série Hulk Elvis.
2005
Il est nommé à l’American Academy for Arts and Sciences (New York). La pièce Lune (Moon) appartenant à la série Célébration (Celebration) est exposée au Palais de Tokyo à Paris dans le cadre de l’exposition Translation.
Pour le cinquantième anniversaire de Koons, sa femme Justine et son ami Jeffrey Deitch lui organisent une fête surprise à la galerie Deitch.
2006
Son œuvre est confrontée à celle d’Antonio Canova, au Deutsche Guggenheim de Berlin, sous l’intitulé Canova and Koons: Classical Subversion. Sa pièce Ballon en forme de chien (Balloon Dog) est installée sur le Grand Canal de Venise pour commémorer la présentation de la Collection Pinault à son siège du Palais Grassi. Présentation de Ballon en forme de chien (Rouge) [Balloon Dog (Red)] au 7 World Trade Center.
2007
Nommé officier de la Légion d’honneur à Paris.
Les deux sièges de la galerie Gagosian à Londres accueillent autant d’expositions de l’artiste : Jeff Koons: Popeye et Jeff Koons: Hulk Elvis. Il s’associe à la collective Guggenheim Collection: 1940s to Now de la NGV National Gallery of Victoria International de Melbourne (Australie). Il développe l’Institut Koons Family International Law and Policy pour lutter contre le rapt et l’exploitation internationale des enfants.
2008
Le Museum of Contemporary Art (MCA) de Chicago monte une exposition monographique de l’artiste.
Installation temporaire de trois de ses grands formats, Ballon en forme de chien (jaune) [Balloon Dog (Yellow)] de 1994–2000, Livre de coloriage (Coloring Book) de 1997–2005 et Sacré cœur (rouge/or) [Sacred Heart (Red/Gold)] de 1994–2007, à la terrasse supérieure du Metropolitan Museum of Art de New York. Il montre des œuvres appartenant à sa série Célébration à la Neue Nationalgalerie de Berlin. Inauguration au palais de Versailles (France) de la première exposition jamais consacrée à un artiste vivant : Jeff Koons : Versailles, avec diverses installations de ses pièces dans les Grands Appartements royaux. Début de sa série Antiquité (Antiquity).
2009
Son œuvre apparaît à l’exposition Four-4 de la Black Cube Gallery (Barcelone), ainsi qu’à celle du Stedelijk Museum d’Amsterdam intitulée The Unexpected van Picasso tot Penck, van Appel tot Koons.
La Serpentine Gallery londonienne présente la série de Koons Popeye.
Dans le cadre du projet d’itinérance des fonds de la collection Artist Rooms dont la propriété est partagée par la Tate et les National Galleries of Scotland, une exposition consacrée à Koons voyage en divers lieux du Royaume-Uni jusqu’en 2011.
La Pennsylvanie décerne à Koons son prix Governor’s Awards dans la catégorie Distinguished Arts Award du Pennsylvania Council on the Arts.
2010
Il est nommé membre d’honneur de la Royal Academy of Arts (Londres).
Expose à la galerie Gagosian de New York et à la galerie Jérôme de Noirmont (Paris).
L’organisation à but non lucratif RxArt, avec la collaboration de Kiehl's, installe l’œuvre de l’artiste à l’Advocate Hope Children's Hospital d’Oak Lawn (Illinois).
L’« Art Car » de BMW créé par l’artiste court les 24 Heures du Mans (France).
2011
L ’organisation FEGS Health and Human Services System lui remet le Voice of Art Award et le Bruce Museum de Greenwich (Connecticut), l ’Artist Icon Award in the Arts.
La Scottish National Gallery of Modern Art (Edimbourg) inaugure ARTIST ROOMS Jeff Koons.
2012
Expositions monographiques à la galerie Gagosian de Beverly Hills, à la galerie Almine Rech de Bruxelles, ainsi qu’à la Fondation Beyeler. Inauguration de Jeff Koons: The Painter à la Schirn Kunsthalle et en même temps de Jeff Koons: The Sculptor à la Liebieghaus Skulpturensammlung, toutes deux à Francfort.
La Secrétaire d’État américaine Hillary Rodham Clinton, le décore pour son engagement en faveur de l’art dans le cadre du programme Art Embassies et des échanges culturels internationaux.
2013
Présentation de pièces de Koons à la galerie Almine Rech de Bruxelles, en Belgique.
Cet été-là deux expositions coïncident à New York : Jeff Koons : New Painting and Sculpture , à la galerie Gagosian ; et Jeff Koons: Gazing Ball à la galerie David Zwirner, où les visiteurs découvrent pour la première fois la série Boule réfléchissante (Gazing Ball).
2014
Inauguration de la plus importante rétrospective de son œuvre au Whitney Museum of American Art de New York, qui sera ensuite présentée au Centre national d’art et de culture Georges-Pompidou (Paris) avant de terminer son parcours au Musée Guggenheim-Bilbao à l’été 2015.
2015
Inauguration de Jeff Koons: ARTIST ROOMS au Norwich Castle Museums & Art Gallery de Norfolk (Royaume-Uni).
En juin, Jeff Koons, la rétrospective débarquera au Musée Guggenheim-Bilbao.
×