Suivez nous sur:

Euskara   |   Español   |   English   |   Français

Inicio
Menu

Biographie de Georg Baselitz

Voir œuvres de la collection

Deutschbaselitz, Allemagne, 1938

1938
À sa naissance, il reçoit le nom de Hans-Georg Kern.
1950–55
Il déménage avec sa famille à Kamenz (Allemagne). Il reçoit des cours particuliers de dessin avec Gottfried Zawadski.
1956
Il s'inscrit à la Hochschule für bildende und angewandte Kunst de Berlin-Est. Il étudie la peinture avec Walter Womacka et Herbert Behrens-Hangler.
1957
Au bout de deux semestres, il est expulsé de la Hochschule für bildende und angewandte Kunst en raison de son "immaturité sociale et politique". Il s'inscrit à la Hochschule für bildende Künste de Berlin-Ouest, où il étudie sous les ordres de Hann Trier. Il se lie d'amitié avec Eugen Schönebeck et Benjamin Katz.
1958
Il commence à travailler sur ce qui deviendra sa première œuvre exposée au public, la série Tête de Rayski (Rayski-Kopf).
1961
Il adopte le nom de Georg Baselitz, en allusion à son lieu de naissance. Il monte une exposition avec Schönebeck dans une maison abandonnée à Berlin. Tous deux publient le manifeste "1. Pandämonisches Manifest" (manifeste pandémonique), comme affiche annonçant l'exposition.
1962
Il écrit le "2. Pandämonisches Manifest" avec Schönebeck.
1963
La Galerie Werner & Katz de Berlin présente la première exposition individuelle de Baselitz. Deux tableaux, La grande nuit foutue (Die grosse Nacht im Eimer, 1962–63) et Homme nu (Der nackte Mann, 1962), sont saisis pour immoraux. Les procès se poursuivent jusqu'en 1965, date à la quelle les peintures sont rendues à l'artiste.
1964
Il réalise ses premières eaux-fortes dans le studio de Schloss Wolfsburg. La Galerie Michael Werner de Berlin présente en automne une exposition des eaux-fortes.
1965
Il reçoit une bourse qui lui permet de passer six mois dans la Villa Romana de Florence, où il étudie les gravures maniéristes. La première exposition de son œuvre est organisée à la Galerie Friedrich & Dahlem de Munich.
1966
La Galerie Rudolf Springer de Berlin présente l'exposition individuelle Warum das Bild "Die grossen Freunde" ein gutes Bild ist, accompagnée d'un manifeste portant le même titre.
1968
Il reçoit le prix Ars Viva du Kulturkreis der deutschen Wirtschaft im Bundesverband der Deutschen Industrie.
1969
S'inspirant du tableau Forêt de Wermsdorf (Wermsdorfer Wald, 1859) de Louis Ferdinand von Rayski, il peint sa première œuvre avec un motif inversé, La forêt sur la tête (Der Wald auf dem Kopf). Elle est suivie d'une série de portraits renversés intitulée Amis (Freunde).
1970
Le Kunstmuseum Basel organise l'exposition rétrospective de dessins de Baselitz et la Galeriehaus in der Lindenstrasse de Cologne présente sa première exposition d'œuvres avec motifs inversés.
1971
Il peint le triptyque Dans la forêt près de Pontaubert – Seurat (Im Walde bei Pontaubert – Seurat) pour le vestibule de la Clinique Neurologique de Berlin. Il expose à la Galerie Tobiès & Silex de Cologne.
1972
Des expositions de l'œuvre de Baselitz sont présentées à la Kunsthalle Mannheim, au Kunstverein Hamburg, au Goethe-Institut/Provisorium d'Amsterdam et au Staatliche Graphische Sammlung de Munich. Edition der Galerie Heiner Friedrich commence à publier des gravures de Baselitz. Il participe à Documenta 5, à Kassel.
1973
Il expose la série Héros (Helden) (1965–68) à la Galerie Hans Neuendorf de Hambourg.
1974
Première rétrospective de gravures de Baselitz au Städtisches Museum Leverkusen, Schloss Morsbroich. Six Friedrich compile pour cet événement le premier catalogue de gravures de l'artiste.
1975
Il participe à la XIII Biennale de São Paulo.
1976
Des expositions importantes de l'artiste sont présentées à la Kunsthalle Bern de Berne, à la Kunsthalle Köln de Cologne et à la Staatsgalerie moderner Kunst de Munich. Le premier grand catalogue illustré de l'œuvre de l'artiste est publié à l'occasion de cette dernière.
1977
Il commence à donner des cours à la Staatliche Akademie der bildenden Künste de Karlsruhe, où il est nommé professeur agrégé en 1978. Il retire ses tableaux de Documenta 6 pour protester contre la participation officielle de peintres d'Allemagne de l'Est.
1978
Il expose à la Galerie Helen van der Meij d'Amsterdam et à la Galerie Laage-Salomon de Paris.
1979
Des expositions de l'œuvre de Baselitz sont organisées au Van Abbemuseum d'Eindhoven et à la Kunsthalle Köln de Cologne. Il présente le manifeste "Vier Wände und Oberlicht oder besser kein Bild an der Wand" (Quatre murs et une lucarne, ou mieux encore, aucun tableau au mur) lors d'une convention d'architecture à Dortmund sur le thème des édifices muséaux.
1980
Il expose sa première sculpture, Modèle pour une sculpture (Modell für eine Skulptur, 1979–80), dans le Pavillon de l'Allemagne de l'Ouest à la Biennale de Venise. La sculpture est ensuite exposée à la Whitechapel Art Gallery de Londres.
1981
La Galerie Michael Werner de Cologne expose Peinture de rue (Strassenbild), qui et exposée plus tard au Stedelijk Museum d'Amsterdam. La première exposition de Baselitz à New York est organisée à la galerie Xavier Fourcade. Son œuvre participe à A New Spirit in Painting, à la Royal Academy of Arts de Londres, et à Westkunst, au Messehallen de Cologne.
1982
Il participe à Documenta 7 à Kassel. Il expose à la Sonnabend Gallery de New York, à la Young Hoffman Gallery de Chicago et dans les deux galeries londoniennes Anthony d'Offay Gallery et Waddington Gallery. L'œuvre de Baselitz est incorporée à l'exposition Zeitgeist du Martin-Gropius-Bau de Berlin.
1983
Des expositions rétrospectives sont présentées au Musée d'Art Contemporain de Bordeaux et à la Whitechapel Art Gallery de Londres. La seconde voyage ensuite au Stedelijk Museum d'Amsterdam et à la Kunsthalle de Bâle. Il revient à l'enseignement à la Hochschule der Künste de Berlin.
1984
Expositions individuelles au Kunstmuseum Basel et au Staatliche Graphische Sammlung, Neue Pinakothek de Munich. Cette seconde exposition voyage ensuite au Cabinet des Estampes de Genève.
1985
La Bibliothèque Nationale de Paris présente une rétrospective des gravures de l'artiste (une version amplifiée de l'exposition organisée à Munich et à Genève l'année précédente), en plus d'un aperçu général de sa production sculpturale. Il écrit le manifeste "Das Rüstzeug der Maler" (l'Attirail du Peintre).
1986
Il reçoit le prix Kaiserring de la ville de Goslar et le prix de la Norddeutsche Landesbank de Hanovre. La Galerie Beyeler de Bâle présente une rétrospective de l'œuvre de Baselitz et la Wiener Sezession de Vienne présente l'exposition Bäume.
1987
Expositions individuelles au Kestnergesellschaft de Hanovre et au Museum Ludwig de Cologne. Il présente son manifeste "Das Rüstzeug der Maler" (l'Attirail du Peintre) en guise de conférence à Amsterdam et à Londres.
1988
Une rétrospective de l'œuvre de Baselitz est présentée dans la Sala d'Arme di Palazzo Vecchio de Florence, qui voyagera ensuite à la Hamburger Kunsthalle de Hambourg. Des expositions individuelles sont également présentées à la Städtische Galerie de Frankfurt et à la Kunsthalle Bremen. Il quitte son poste d'enseignant à la Hochschule der Künste de Berlin.
1989
Il est nommé Chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres par le gouvernement français.
1990
Présentation de la plus grande rétrospective jamais organisée des peintures de l'artiste, au Kunsthaus Zürich. Cette rétrospective voyage ensuite à la Städtische Kunsthalle Düsseldorf. Des expositions individuelles sont également présentées à la Fondation Caixa de Barcelone et 4 à Madrid, et à la Anthony d'Offay Gallery de Londres. L'œuvre de Baselitz est exposée pour la première fois dans l'ex-Allemagne de l'Est, à la Nationalgalerie im Alten Museum de Berlin.
1991
Une rétrospective de gravures de Baselitz est exposée au Cabinet des Estampes de Genève et voyage ensuite au Centre IVAM Julio González de Valencia (Espagne), à la Tate Gallery de Londres et au Malmö Konsthall de Malmö (Suède).
1992
Il abandonne son poste d'enseignant à la Akademie der Künste de Berlin. La Kunsthalle der Hypo-Kulturstiftung de Munich organise une rétrospective de ses œuvres créées entre 1964 et 1991. L'exposition voyage ensuite à la Scottish National Gallery of Modern Art d'Edimbourg et au Museum moderner Kunst Stiftung Ludwig de Vienne. Il présente la conférence "Purzelbäume sind auch Bewegung, und noch dazu macht es Spass" (Les galipettes aussi sont mouvement et en plus, c'est amusant) au Münchner Podium in den Kammerspielen de Munich. Il est nommé Officier de l'Ordre des Arts et des Lettres par le gouvernement français.
1993
Il participe à la Biennale de Venise avec la sculpture Torse masculin (Männlicher, 1993), accompagnée de dessins grand format. Le Musée National d'Art Moderne, Centre Georges Pompidou de Paris présente des dessins de l'artiste réalisés entre 1962 et 1992.
1994
Il écrit le manifeste « Peindre de tête, sur la tête ou hors du pot » (« Malen aus dem Kopf, auf dem Kopf oder aus dem Topf? ») pour l'exposition Gotik: Neun monumentale Bilder organisée à la Galerie Michael Werner de Cologne.
1995
Le Solomon R. Guggenheim Museum de New York présente la première grande rétrospective de l'œuvre de l'artiste organisée dans un musée aux États-Unis. L'exposition voyage ensuite au Los Angeles County Museum of Art, au Hirshhorn Museum and Sculpture Garden de Washington D.C. et à la Nationalgalerie de Berlin.
1996
La sculpture Armalamor (1994) est installée dans le vestibule du nouvel édifice de la Deutsche Nationalbibliothek de Frankfurt.
1997
Des expositions de l'œuvre de l'artiste sont présentées au PaceWildenstein de New York, au Dresdner Kunstverein de Dresde, au Modern Art Museum de Fort Worth, au Städtische Kunstsammlungen Chemnitz et à la Johannesburg Art Gallery.
1998
Le Museo Rufino Tamayo présente la première grande exposition de l'œuvre de Baselitz organisée dans la ville de Mexico.
1999
Présentation de la grande rétrospective Georg Baselitz: Gravures Monumentales, 1977–1999 au Musée Rath de Genève. Il reçoit le Rhenus Kunspreist.
2000
Il est nommé Professeur Honorifique de la Jan Matejko Academy of Fine Arts de Cracovie.
2001
L'IVAM Centro Julio González de Valencia (Espagne) accueille l'exposition Georg Baselitz: Escultura frente a pintura, et l'artiste reçoit le prix Julio González décerné par le gouvernement de la Communauté Autonome de Valencia.
2002
Il est nommé Commandeur de l'Ordre des Arts et des Lettres par le gouvernement français.
2003
Il remporte le prix à la meilleure œuvre à la Première Biennale d'Art International de Beijing et reçoit aussi le Niedersächsischer Staatspreis.
2004
Le Kunst- und Ausstellungshalle der Bundesrepublik Deutschland de Bonn organise une rétrospective de l'œuvre de l'artiste. Il reçoit le Praemium Imperiale, décerné par la Japan Art Association et il est nommé professeur honoraire à l'Accademia di Belle Arti de Florence.
2005
Il reçoit l'Österreichisches Ehrenzeichen für Wissenschaft und Kunst de Vienne.
2006
Des rétrospectives de l'œuvre de Baselitz sont organisées au Louisiana Museum of Modern Art de Humlebaek (Danemark) et à la Fondation de l'Hermitage de Lausanne.
2007
La Royal Academy of Arts de Londres présente une rétrospective de l'œuvre de l'artiste. Il participe à la Biennale de Venise.
2008
Le Contemporary Fine Arts de Berlin présente l'exposition Georg Baselitz: 23. January 1938.
2009
Le Museum Frieder Burda de Baden-Baden présente une grande rétrospective de l'œuvre de l'artiste.
2010
Des expositions individuelles sont organisées au Helsinki City Art Museum, à la Pinacoteca do Estado de São Paulo, à la Galerie Terminus de Munich et à la Galerie Thaddaeus Ropac de Paris.
2011
Le Musée Guggenheim Bilbao présente Madame Lénine et le Rossignol (2008), une série de seize tableaux de Baselitz achetée à la fin 2010.
Le Musée d’Art moderne de la Ville de Paris présente Baselitz sculpteur
2012
Exposition Georg Baselitz à la Gagosian Gallery, New York.
La Galerie Thaddaeus Ropac organise Das Negativ-New Paintings à Salzbourg.
×