Suivez nous sur:

Euskara   |   Español   |   English   |   Français

Inicio
Menu

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation et vous offrir un service plus personnalisé. Si vous poursuivez la navigation, nous considérerons que vous acceptez leur utilisation.
Pour changer la configuration ou obtenir davantage d’information, veuillez consulter notre Politique de cookies.

Biographie de Clemente Bernad

Voir œuvres de la collection

Pampelune, 1963

1963
Naissance le 7 mai à Pampelune.
1985
Obtention de la maîtrise en Beaux-Arts dans la spécialité de Photographie, Cinéma et Vidéo de l'Universitat de Barcelona.
1986
Réception d'une bourse de Création Artistique du Gouvernement de Navarre. Cesse de travailler comme assistant du photographe Koldo Chamorro et amorce sa propre carrière comme photographe indépendant. Exposition de ses travaux au Museo de Navarra.
1987
Développement, jusqu'en 2001, de la série Crónicas del País Vasco qui retrace le cours de divers faits historiques du conflit politique du Pays Basque. Amorce de la série Jornaleros qui illustre le nomadisme, la précarité et la lutte syndicale d'un collectif de journaliers andalous.
1992
Son œuvre est présente à l'exposition Open Spain/España Abierta du Museum of Contemporary Photography du Chicago's Columbia College.
1994
Obtention du Prix FotoPress des Droits de l'Homme pour son reportage Mujeres sin tierra, 1994, consacré aux femmes sahraouies dans les camps de réfugiés du sud de l'Algérie. Entre 1994 et 1996, il travaille au Chiapas en faveur de la révolution zapatiste.
1996
Son œuvre est présente à l'exposition Pauvres de nous tenue dans le cadre du cinquantième anniversaire de l'association française Les Petits Frères des Pauvres. Aux côtés d'autres photographes célèbres, ses photographies illustrent Conocer España exposition publiée par National Geographic et RBA Editores.
1998
Son œuvre est présente à l'exposition itinérante Visión Mediterránea. Doce fotógrafos y el Mediterráneo, organisée par Obra Social Caja Ahorros Mediterráneo.
1999
Son œuvre est présente à l'exposition Fotocarnaval 99 au Museo Extremeño e Iberoamericano de Arte Contemporáneo (MEIAC) de Badajoz. La Fábrica Editorial lui consacre un volume de la collection Photobolsillo, par laquelle elle prétend réunir les plus grands noms de la photographie contemporaine espagnole.
2000
Son œuvre est présente à l'exposition Diarios íntimos organisée par la Fundació « La Caixa », qui visite diverses villes espagnoles.
2001
Réalisation du reportage A tumba abierta sur la grève de la faim des familles de prisonniers turcs d'extrême gauche pour protester contre les conditions de vie dans les prisons.
2002
Publication de Canopus, qui illustre la dernière crise économique en Argentine. Inauguration de Conflictos au Photomuseum de Zarautz, une exposition qui résume son travail comme reporter graphique. Aux côtés d'autres photographes de renom, ses photographies illustrent le livre Una geografía: ocho viajes andaluces (Editorial Planeta, Séville, 2002) ; un projet qui devient en 2009 une exposition inaugurée au Palacio Dar-al-Horra de Grenade.
2003
L'ONG Arco Iris Solidario lui commande la série Kiev 12, un reportage sur les enfants orphelins et abandonnés ayant des difficultés d'apprentissage, pensionnaires de l'orphelinat nº 12 de Kiev. Le Festival International de Cinéma Documentaire Punto de Vista de Pampelune expose la série complète et sélectionne certaines des images pour illustrer son édition. Participation à Madrid de Nuevas Cartografías de Madrid, projet de La Casa de América et La Casa Encendida sur l'incidence de l'immigration. Réalisation de la série Caracas, consacrée à la grève pétrolière contre le gouvernement d'Hugo Chávez au Venezuela, et qu'il achèvera l'année suivante.
2004
Publication de El sueño de Malika qui le conduit à réaliser son premier film documentaire et qui narre le rapatriement du corps de la jeune marocaine décédée lors d'une traversée en embarcation de fortune. Présentation du documentaire Los olvidados de Tubmanburg, une ville du Liberia où 35 000 personnes sont restées isolées sans aliments ni approvisionnement à cause de la guerre civile, jusqu'à l'arrivée de l'aide humanitaire.
2005
Réalisation de La Meca, reportage sur la résidence pour personnes âgées Casa de Misericordia de Pampelune où il a travaillé pendant six mois.
2006
Il achève Donde habita el recuerdo, qui narre la récupération de la mémoire historique de la guerre civile espagnole.
2007
Exposition à la Llotja del Cànem de Castellón, sous le titre Mala vida. Imágenes de la exclusión. Participation à l'exposition collective Chacun à son goût, au Musée Guggenheim Bilbao, et à Nudos. Catálogos de afinidades au Cuarto Espacio du Conseil Général de Saragosse. Son œuvre fait également partie de l'exposition Latidos de un Mundo convulso organisée par Obra Social Caja Madrid et qui parcourt dans diverses villes espagnoles au fil des deux années suivantes. Participation à l'exposition collective Málaga: cuerpo y sombra placée sous la promotion du Conseil Général de Malaga à la Sala de Arte de la Casa de la Cultura Vicente Aleixandre de Malaga.
2008
Aux côtés de Koro Cantabrana, exposition dans le cadre de Miradas sobre África, exposition organisée par Medicus Mundi à l'École Universitaire des Études de Santé de l'Universidad Pública de Navarra, à Pampelune. Dispense d'un atelier de photographie expérimentale au Museo Oteiza d'Alzuza, à l'occasion du 5º anniversaire de l'institution.
2009
Son œuvre est incluse dans les expositions Mercado hambre: abierto 24 horas du Museo Nacional de Antropología de Madrid, et La crueldad sin sentido a través de miradas valientes organisée par CARTA MEDITERRANEA à l'occasion de la Commémoration du 60º anniversaire de la Déclaration des Droits de l'Homme. Participation sur internet au concours El Diálogo-La imagen en conflicto, organisé par KRTU dans le cadre de SCAN 09 Manifestació Fotogràfica, à Tarragone.
2010
La salle des expositions Eugenio Lafuente, Archidona, Malaga, inaugure l'exposition Mujeres sin tierra dans le cadre de Fotomanías 2010. Son œuvre fait partie de l'exposition Haunted: photographie-vidéo-performance contemporaine inaugurée au Musée Guggenheim Bilbao.
2011
Le Musée Barjola de Gijón inaugure l'exposition Mujeres sin tierra , qui fait partie des IV Jornadas fotográficas, DeFoto du Ateneo Obrero de Gijón.
×